Texte inspiré par l’Archange Gabriel

Pourquoi rester seul quand tu peux être accompagné ? Pourquoi rester enfermé dans ta tour alors que nous sommes là à ta disposition ? Nous sommes toujours là, pour toi, pour chacun, une belle équipe d’anges et de lumineuses présences pour t’aider dans ce que tu traverses sur cette terre. Nous n’allons pas te retirer les épreuves qui sont devant toi si tu dois les traverser. Nous t’aiderons à être dans les bonnes conditions. Nous te soufflerons le changement en toi qui te permettrait de les éviter. Nous t’élèverons jusqu’à la compréhension. Pour cela, tes oreilles doivent se tendre dans notre direction, ton attention doit s’ouvrir à nous. Nous sommes à ta disposition pour permettre à la vie de t’offrir le meilleur si tu es prêt à nous recevoir. Et si tu n’es pas prêt, si tu fermes la porte, si tu restes dans ta tour, nous t’aimons encore plus fort. Si tu t’ obstines, refuses d’entendre, et reçois de la vie souffrance et épreuves douloureuses, nous t’aimons encore plus fort. Nous sommes toujours là pour toi, que tu aies besoin de soutien ou de réconfort, nous t’apportons l’amour, juste derrière la porte, juste derrière le rideau. Alors ouvre, nous sommes là. Nous sommes là. Sens juste notre amour. Maintenant.

Awenn, inspirée par l’Archange Gabriel, novembre 2019


Texte inspiré par l’Archange Mickaël

Devant la porte, au seuil de ton âme, je m’éveille.
Je garde le seuil et protège ta sensibilité.
Il est question de savoir à qui tu offres tes trésors, à qui tu présentes tes joyaux les plus précieux, à qui tu présentes les parts les plus susceptibles de qui tu es, car tu es plein de facettes, et chacun porte en lui un trésor.
Un trésor unique.
Ce trésor unique est gardé par un dragon. Une grosse bête fumante, brûlante et rugissante. Au moindre geste, elle est prête à bondir. Pour être maître de ton trésor, il est essentiel de te présenter devant le dragon, de faire face, d’affronter, d’apprivoiser le gardien, et c’est cela qui fera ta force. Ce n’est pas de posséder un trésor car tout le monde possède un trésor unique en lui, mais tout le monde n’a pas l’accès libre et maîtrisé par la connaissance des secrets du dragon. C’est lui qui te dévoile réellement qui tu es car c’est lui qui lève le voile sur tes trésors intérieurs. Tes plus grandes blessures sont gardiennes et garantes de tes plus grandes forces et ressources, elles sont sœurs, à la vie, à la mort. Mais l’une vit quand l’autre meurt. Intimement liées mais opposées. Amoureusement, un regard se fait face dans un reflet déformé, inversé. Là, où j’ai mal, le terreau de mes joyaux scintille, il me faudra temps, amour et patience pour poser le baume de guérison.
Alors seulement le dragon deviendra gardien et allié. Tenu en respect, il s’incline devant la beauté et la force, et devient fidèle destrier, force brute de mes avancées, il est la force vive qui fait bouger les projets de mes ressources scintillantes.
Et seule la connaissance des clés d’accès à mon intériorité transcendent les difficultés et la fureur apparente du gardien du seuil de mon âme. 
Je suis là pour te guider.
Je suis là pour t’offrir le chemin. Donner la grâce et la force pour garder les yeux ouverts quand la fumée assombrit l’atmosphère ou quand les cris et les râles troublent le silence paisible. Entends-les.
Reste là, présent, même quand ça fait mal à l’intérieur.
Sois là pour toi. Sans pitié, ni complaisance, juste là, pour toi, droit et le cœur ouvert.
Cette force de guérison, cette force d’accompagnement de toi-même, ce courage de rester malgré les larmes, malgré les cris, voici le terreau des limites de ton territoire, car toi seul les auras explorées, toi seul les connais, et toi seul es légitime à les imposer, à les faire respecter. Car elles t’appartiennent et sont uniques.
Elles sont le terreau de ton trésor, de ta sensibilité et ta vibrante face au monde.
Elles sont l’expression de ta corde sensible, de ce qui fait de toi un humain quand tes joyaux te rappellent à ta nature divine, transpirant de ton être.

Le joyaux humain se trouve dans le gardien quand la perle du divin s’offre avec l’assentiment humain.

Soyez pleinement humain.
Soyez pleinement divin dans la conscience et la connaissance pleine, de vous-même.
Soyez UN.

Awenn, inspirée par l’ Archange Mickaël, décembre 2018


Texte inspiré par l’Archange Gabriel

Demeurer en son cœur demande de la patience : équilibrer constamment l’amour pour soi et pour les autres, ne pas s’oublier et ne pas oublier les autres, s’adapter à l’autre sans se perdre. C’est un exercice d’équilibre constant, périlleux et instable qui demande présence et vigilance. Car aussitôt je me crois arrivé, que ce soit dans un amour juste pour moi-même, une acceptation, un accueil de toutes mes facettes, ou que ce soit l’amour, l’acceptation de l’autre, l’accueil de ses différents visages, alors, aussitôt, la vie me rappelle à la difficulté de concilier les deux polarités du cœur, qui ne peut oublier, ni qui je suis, ni qui est l’autre.
Quand l’équilibre se touche, il n’y a plus ni moi, ni l’autre, il y a juste le cœur et l’amour, l’amour au sens d’ouverture, de paix et d’accueil de ce qui est. Dans l’équilibre, il y a le centre qui s’exprime à travers l’action juste. Il n’est plus question d’aimer qui que ce soit. Il est question d’être en paix avec ce qui est, de trouver les mots, les gestes, la décision qui va dans le sens de la justesse pour chacun. Il n’y a plus d’amour pour quelqu’un mais simplement de l’amour qui est là et qui s’exhale.
La sensation du juste s’ouvre avec un nouvel espace temps. Une porte vers le sacré et le précieux de la vie. Tous les anges transmettent cet Amour à profusion pour que la Terre soit ensemencée d’actions justes, équilibrées, équitables, ni égoïstes, ni altruistes, mais justes et sages.
Revenir à la présence et la conscience est une des premières étapes. Être là, pour soi et pour les autres au bon moment. Respirer dans les retrouvailles avec soi puis les autres. Ne jamais s’abandonner soi-même quand je suis avec l’autre et quitter l’autre sans l’abandonner, simplement revenir à soi.
Quand le cœur et l’amour peut paraître simple, il peut devenir compliqué et galvaudé quand il se charge de conditions, de contraintes et de saisies dans le temps. 
Le cœur et l’amour sont vivants. Ils respirent et se réinventent chaque jour. Ne confondez pas votre recherche de sécurité avec l’amour, ce sont deux choses différentes. Vous pouvez apporter de la sécurité aux gens que vous aimez, mais c’est un bonus, un plus, un cadeau qui s’ajoute à votre amour.
Et vous pouvez échanger de la sécurité sans aimer. Ce sont deux choses à distinguer qui simplifient les rapports.
Retrouvez la simplicité du cœur. 
Retrouvez la spontanéité, le positionnement juste.
Vivez centré. Vivez avec le cœur.

Awenn, inspirée par l’Archange Gabriel Juin 2019