Texte inspiré par l’Amour

Depuis cette solitude exsangue,
depuis le vide du cœur et du contact, l’isolement de la quarantaine,
depuis quelques larmes oubliées, confinées, esseulées,

Reçois ma tendresse, 
celle au goût de relation joyeuse et simple,
celle qui se vit dans l’instant et qui, à tout moment, te laisse libre,
celle qui se propose sans s’inviter,
celle qui te caresse car tu as acquiescé.
Offre-toi de recevoir la délicatesse d’un baiser attendri par qui tu es, le baiser qui te béni dans tout ce que tu es maintenant, avec tes joies et tes détresses, tes trahisons et tes pardons, le plus grand et le plus petit réuni,
l’ensemble des contours de ta psyché, mariés en unité réjouie.
Reçois sur ton front un souffle de gentillesse.
Entends la bienveillance qui t’accueille et te mène à rencontre de toi-même.
Reçois la Force de l’Amour qui dépasse les frontières et les murs et sens toi vibrer le grand « oui » dans un vertige délicat.
Ouvre-toi à ce qui est maintenant, sans nier, sans fuir et sans enjoliver. Le meilleur moyen d’aimer, c’est d’embrasser le réel tel qu’il est. Sourire à la Vie, rebondir, découvrir le trésor caché. Quel est maintenant le cadeau de mon défi ? Qu’est-ce que j’y apprends, qu’est-ce que je traverse ? Qu’est-ce que j’explore de mon monde que je croyais connu ?
Est-ce que je goûte l’importance du lien ? Lequel ? Celui que j’offre à mes proches ou celui que je donne ? Dans quel sens ai-je besoin d’équilibrer pour me sentir bien ? De quel Amour ai-je besoin, de quel regard ?
Et quel que soit le constat, qu’il soit amer, vrai, fourbe ou festif, reçois l’étreinte paisible du plus profond de ton cœur.
Love-toi dans les bras douillets de l’Amour pur qui existe en-dedans et au-delà de toi.
Sens le sourire tendre qui se pose sur toi avec la douceur des myriades d’ailes d’Anges qui t’accompagnent.
Sens ta peau qui reçoit cette caresse de bien être et de sécurité. Tu es en-toi et au-delà réuni, le cœur tressé dans les bras de l’Amour tendre, les yeux éclairés par l’attention juste, les oreilles inspirées par la douceur, la peau touchée par la grâce.
Si ton cœur veut bien m’accompagner dans ce voyage 
vers ta nature d’Amour, 
vers ce qui, en toi, accepte et pardonne tout ce que tu es et tout ce que sont les autres,
vers cette part de toi qui accueille, dans le monde et dans le présent, le manque de lien, de confiance et de soutien,
alors, si ton cœur plonge avec foi,
sens comme il se remplit,
sens comme il remplit les endroits rabougris, aigris, revanchards.
Prends le temps, sens ce plein de ton cœur et de ton corps.

Sens comme il place l’élan et l’action juste, ce que tu as à faire au delà des attentes, des compensations, des ressentiments, des manques et des exigences.
Sens comme ton geste se pose dans l’équilibre de qui tu es vraiment,
les pieds enracinés dans ce monde tel qu’il est avec ses laideurs et ses beautés, 
et les ailes déployées dans le tout possible,
la trajectoire dessinée,
les poings arrimés dans ta force et ta détermination à créer un monde un peu meilleur.
Avec pour seules armes ta créativité astucieuse, ton audace amoureuse et ton humour virtuose, sens l’encouragement de l’Amour qui est au dedans et au delà.
Que tu te sentes ou non appelé,
que tu vois ou non où mettre un peu plus de tendresse et d’Amour dans ta vie, dans cette vie,
que tu te sentes perdues ou que tu aies entendu mon chant d’Amour,
sache simplement que je suis là.
Sache que je t’aime.

Awenn, inspirée par l’Amour, Avril 2020

Vous pouvez partager tout ce contenu en conservant l’intégralité des textes et la signature. Merci.


0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *